les_immortelles_pj





Ne pas confondre

 Les immortelles et Rue de Rome



Après lecture d'une fin d'article de la journaliste Christine Clerc, j'ai adressé le court message suivant :

Bonjour,

"Et découvrez aussi (aux Editions des Femmes) un nouvel auteur : Pomme Jouffroy. Cette femme chirurgien imagine un dîner où se retrouvent Chimène et Médée, Electre et Pénélope, une douzaine de femmes mythiques drôlement «pêchues» et qui nous surprennent à chaque ligne !"

Pomme Jouffroy, que j’ai connue il y a longtemps, a écrit Les immortelles, un livre dans lequel elle prête à des femmes décrites par des hommes, des sentiments et des réactions de femmes.
Électre ne figure pas dans cette assemblée, mais : Pénélope, Médée, Marie-Madeleine, Iseult, Héloïse, Layla, Schahrazade, Juliette, Chimène, la Princesse de Clèves, la Violetta de la Traviata, Pandora (Ava Gardner) du Hollandais Volant. Et le livre est publié aux éditions du Palmier (Nîmes)... c’est son dernier et tout récent ouvrage, Rue de Rome qui est publié aux éditions des Femmes.

Étonnants portraits que ceux de Pénélope et de Médée, celui de Marie-Madeleine surtout, qu’accompagne une réflexion sur des valeurs religieuses... très humaines.

Un talent d’écrivain : "Tristan entrait en moi par toutes les portes de mon corps, par mes yeux étoilés et par mes oreilles avec la parole dont il usait comme escorte".

En réalité, Pomme Jouffroy se sert de ces femmes... mortelles pour décrire un universel féminin (immortel ?) qui dépasse les cultures. On veut la croire.

Michel Renard


michelrenard2@aol.com


mr___port_cros___copie1





 


mes blogs